Assassin
Note mon nom sur ta liste
Le futur que nous réserve-t-il ?
L'homicide volontaire
Touche d'espoir

Casey
Libérez la bête

Iris & Arm
Les courants forts

Kamasoundtracks
Soul'Sodium

La Caution
Les rues électriques
Asphalte Hurlante
Crash Test
Peine de maures
Arc-en-ciel pour daltoniens

L'Armée des 12
Cadavre exquis

La Rumeur
Le poison d'avril
Le franc-tireur
Le bavar et le paria
L'ombre sur la mesure
Regain de tension
Du coeur à l'outrage

Olympe Mountain
La montagne ça vous gagne

Oxmo Puccino
Opéra puccino
L'amour est mort
Le cactus de Sibérie
Le Lipopette Bar

Psykick Lyrikah
Derrière moi

Sept
Amnésie

Sept & Lartizan
Le jeu du pendu

Soklak
1977
Maow Airlines

Cadavre Exquis

1. Liquide de génèse
2. Les 12
3. Messagerie vocale feat James Delleck
4. Gin et jus
5. Bouche à oreille feat Kila Kela
6. Studio session (skit)
7. Encre sanguine
8. Délirium 84
9. Ils m'observent
10. Un seducteur de trop dans la crackzone
11. Rez-de-chaussée
12. L'ascenseur
13. Helium liquide
14. Cavale sans issue
15. Strictement inutile feat Octobre Rouge
16. Néons et pierres précieuses feat Buck 65
17. Délirium 84 megamix

 

Liquide de genèse top

[NIKKFURIE]
Un cadavre… Un séducteur, fonce-dé au gin et jus,
dans l'ascenseur, en total delirium, testant les 12 sortes d'hélium liquide.
Ils m'observent, au rez-de-chaussée, sous les néons et pierres précieuses,
Ils s'obstinent à s'échauffer sous les méandres des tess graisseuses.
Le bouche à oreille fait couler un liquide de genèse de mon encre sanguine,
et rend la tienne strictement inutile.
Dans une voie sans issue , se trouve donc la cavalerie…
Nous sommes en session studio , adressez vous à nos messageries… Exquis !

[HI-TEKK]
Quand je t'appelle menteur, tu te sens en apesanteur planant
dans ma seule splendeur visuelle en marchant sans peur
ni haine,en braquant le sampler je te sèche,sans armes
je passe au combat c'est l'constat l'auto est compacte pleine,
j'ai la clé d'contact j'plane, mon son s'braque automatiquement,
hologrammes sur phonogrammes ces cons m'visent.
Pachyderme,éléphants roses en petites tenues à vos postes en garde,
j'ai l'numéro de téléphone du président car l'attaque est imminente :
cours de pilotages et d'prises d'otages,tout les vendredis treize,
j'espère vendre du rêve en studio sombre duplex en demandant une trêve,
en demandant une trêve…

[DJ FAB]
Dans quelques temps , tout le monde fera ce qu'on fait…
Attend simplement que tout le monde analyse et voit ce qu' on fait…


Les 12 top

[NIKKFURIE]
Nikk', N.I., l'ennemi de tes spleens,
De la gasoline qui lessive tes 16 lignes de " meskine " !
Dans l' guiness ? Nan !
Inertie sans résine, mais précise, concrétisant mes esquisses.
Has-been en instance…
Jusqu' à Dunkerque et Quimper, je m'insère dans vos enceintes,
là ou macèrent en convalescence, le commun de vos rappeurs infectes !
Je suis sincère et j'insiste : de grands signes coïncident.
Insignifiants ? pendant que mincissent nos artistes ,
incisifs sont vos principes ! tu veux blaguer avec nous…Viens !
Pagaie avec nous ! et j' me fous que tu fusses naguère avec nous !
Mais tout va bien, bien, bien,bien…
C'est que Nikkfurie, ce keum' du centre-ville de Noisy-Le-Sec.

[CUIZINIER]
Cuizinier toute une symphonie,
harmonie de rimes priment envahit tes bronches, t'as de l'asthme
Cesse de t'oxygéner je pue trop fort
Baisse ta garde, laisse ta femme
Stress et larmes
Cédez nous donc le micro
Pitié cédez ces mecs c'est des malades
Sexe et charme
Exécrable est la situation
Capitulation du camp adverse, du vent la merde,
je défends ma terre et sa population
Copulation quotidienne nécessitée pour la pleine forme du mac
déterminé de s'éterniser pour la conquête des chattes

Refrain:
C'est L'Armée des 12 ,
caressez vous, entraînez vous ,
aimez vous et parrainez nous.

[TIDO BERMAN]
le piment vient de cayenne, la guyane,
j'ai pas traversé la mer à la nage ou avec des rames,
je l'ai survolée pour atterrir dans cette métropole,
je vais dans des mégapoles, il me pousse des ailes sans auréole,
épelle mon nom même si t'es plus à l'école ;
caraïbéen , kissman , backpacker : Tido Berman,
avec le juice une fois de plus ça fait mal,
insecte avorton mais resplendissant qui respire la réussite,
agit rempli de raisons se pose des questions sans être abusif,
défait des casse tête en deux secondes t'allucines, cuivre ;
pose tes testicules sur la table avec délicatesse
ou trouve des anti-stress mc,
tu veux une sucette à l'anis une gigantesque un obélisque.

[HI-TEKK]
C'est Hi-Tekk,t'as tiré la mauvaise carte :
Je contrôle une machine complexe permettant pénétrer
l'univers mental d'un tueur psychotique en effervescence j' élève mes sens…
Fabriquant ma propre marie-jeanne à base de cendres de rappeurs
Et d'animal que j'alimente à la pillave en trafiquant ses effets agissants,
en pratiquant ma substance à dix balles s'ajuste en salivant c'est ça l' mystère,
sans être excellente ,séquestrante & salutaire,c'est stressant exécrable !
Stylo bic dans la jugulaire c'est synonyme d'assassinat.
Ca s'passe d'images calamiteuses & vaginales ;si possible !!!!

Refrain

[SAPHIR]
C'est Saphir : MC aller simple,
je répands tes cendres sur une planète sale,
ici ça sent les gens faux, Saphir , l'échafaud ,
opé sans e.p.o, avec des eige' en mots, pour Kerozen,
je brule ton pyjama , lourd d'érosion , hurle ! Qui dit Java ,
dit tise, haya ! j'sui s pas le pdg…
Que tous les secrétaires lèvent leurs jupes ,
Comme igloo, sur leurs lèvres, elles veulent mon jus.
Un cône après un pilon, l'herbe entre en jeu.
Un jeune pilote une automobile et ça en dit long,
ils disent : pour les étrangers , l'autonomie.
Les 12 sont ils très gentils ?
Par la brèche , je tré-ren avec une méchante team.

[TEKILATEX]
Tekilatex le mec accoudé au bar dans le fond du club
qui parle tout seul et raconte des histoires sans aucun fil conducteur
ça vient du fond du coeur, mes joies et mes douleurs
mes sauts d'humeur murmurent mes idées sans pudeur
puisque je suis immunisé face au doux poison d'une fleur
je pars aux toilettes avec ta copine et je reviens dans une heure
la petite faiblesse, qui me fera finir noyé dans les pleurs
j'en ai peur tekilatex est un emmerdeur.
Disparais, je définis l'arrêt de ta carrière
soudain tous tes plans s'achèvent ici
plus j'écris des phrases épiques et plus tu perds ton sang
provoque les mcs lance un défi et leur jette mon gant

Refain

[NIKKFURIE]
Et voilà , mesdames et messieurs , c'était L'Armée des 12 :
Nikkfurie, Cuizinier, Tido Berman ,
Hi-Tekk, Saphir et Tekilatex… L'Armée des 12.


Messagerie vocale top

[CUIZINIER]
Salut je m'intitule celui dont tout le monde veut copier l'attitude
La stature, la carrure, l'immature qui assure
A ton insu bien-sûr
Bref il ne reste plus de place pour un message venant d'un male
Je préfère les seins durs, gonflés
Si t 'es une femme bien montée sans hésiter s'il te plait laisses mi un massage

[NIKKFURIE]
Je réponds bien au doux nom de Nikk'…
Laissez votre requête , en français, sans accent tonique.
Et hop, le bip !
Salut c'est Slick Nikk'…T'aurais pas vu ma plate-name ?
J'ai eu votre candidature, vous êtes Arabe , et ça m' gène !
Ouais , c'est Kim, [vener, vener] j'suis encore au Vietnam,
j' filme une équipe de déminaaage !
C'est Edgar…Passez donc à mon vernissage.
Ouais , c'est Saïd, hè, j'suis en panne d'essence sur l' A86…
Bonjour, c'est Pierre , en CM1 , j'étais ton instit' !
Donc , rien d'intéressant en ce jour de 22 décembre…
J'suis endeuillé et j'dois pécho 5 keus d'essence !

[JAMES DELLECK]
Je suis très absent pour le moment convalescent en tout sens
Je vous rappellerais après avoir repris connaissance .
Séquencées en mesures ,mes pensées copulent c'est incensé :
Symptôme "je n'arrive pas à danser "
Considéré comme pollution sonore, cela m'honore
Perdu dans mon labyrinthe je joue au scrabble avec un minotaure
À mi-chemin entre mes chimères et son diocèse
Pour un message : étoile ; une insulte appuyé sur dièse !

[TEKILATEX]
allo
ouais?
ça va?
ok, mm, non
sérieux? ah chanmé.
c'etait une blague désolé
je suis encore occupé
je ne suis là pour personne
j'ai même éteint mon téléphone
j'ai du travail à terminer
des conneries à enregistrer
des lesbiennes à sodomiser
donc rappelez plus tard

[HI-TEKK]
S.V.P. laissez un message clair après le bip sonore,
ivre mort je suis absent si c'est pour l'absynthe,
appelle ma masseuse taïwanaïse au commissariat
en laissant ton adresse pour la livraison rapide cinq minutes chronopost ;
glisse le mot de passe et si tu comptes acquérir une magnifique Simca :
laisse le numéro de ta mastercard et son code,
dans une putain d'ambiance hardcore crade
en bipant 12 et la touche dièze, à bientôt !
p.s : si tu es " bip " ne me laisse pas d'message !


Gin et jus top

[CUIZINIER]
Ne shoote pas dans la foule plusieurs femmes sont enceintes de moi
Pardonnez le roi
Défoule toi prends la route de la choune et sniff la
Kiffe ça ,demander le droit, surtout pas !
Pourquoi ?
Sers toi !
Gin et jus dans le frigidaire
Pine et cul dans les sanitaires
Ridicules sont les mammifères
Sors une pellicule

[HI-TEKK]
Dans les toilettes ,je n'ai pas l'appétit c'est normal !
Ni mon magnum44,la classe,l'élégance & les sapes.
Ca stimule comme mon flash de gin & mon oinj de shit,
joues la pince j'te pille à coup d'pince monseigneur,
montrez-leur vos canines descendez les,
on enseigne à touts vos mômes l'injection létale,
trinquez donc ensemble,rincez donc les verres ;
baltringue éponge l'évier,c'est simple& con ç'merdier .

[NIKKFURIE]
C'est le best of, la crème de la crème, accrédite donc notre créneau.
Ca m' fait , Ca m' fait…Qu'est-ce donc ?
Ca m' fait de la peine , appelle ton médecin traitant !
A vrai dire , tu conditionnes les gens à me vouloir imbécile,
accessoirement impoli, exihbitioniste , indélicat.
Historien révisionniste…Au lit vaurien…Révise ton livre !
Autre et autiste comme Obispo au détour d'une embuscade au bureau.
Homicide omniscient au niveau de l'Opéra !
La nomenclature remonte ma tour…
De mon temps de labeur : commentateur.

Refain:
Sors les chaînes en platines et le c-walk sur la piste de danse,
[Gin et jus , ruines et rues, fuite et pus, cuite et cul,
depuis l' début j'ouie des putes dire des trucs sur nous…
sortir des trucs sur-pourris !
Sortez les verres en plastique et le sirop pour les boums d'enfants !

[TIDO BERMAN]
des réacteurs dans mes enceintes, les voisins n'ont pas portés plaintes,
mon téléphone vibre à trois heure du mat',
on s'éclate à la vodka pomme jusqu'à sec au stud,
bill bulldozer au phone me gère des affaires dans le sud,
il me déniche des disques à de très bons taraux des trucs de nerds.
j'adore son visage d'ange ces fossettes,
fraîche en sortant de la douche elle est prête pour le rendez-vous du siècle,
elle se parfume arrive chez moi en conférence avec ta meuf ,
sa cousine et une pute, pisse sur le rebord de la cuvette,
ça discutera sérieux sur ton cas.

[SAPHIR]
Tu as mal ! Hein , ce n'est pas une entorse !
Tu veux un coup de main mon pote !
Tu titubes avec du calibre 12 dans le torse.
Si tu crèves, au fait qui étais tu…
Tout le monde s'en cogne,
le rêve d'être blindé de thunes avec la mauvaise donne.
Ennemi rapproché, ou : comment la haine est mise à profit ?
Simple accrochage pour pas un rond,
ça rêverait de te voir dans un sarcophage mais t'es pas un pharaon.
L' arme, en falch, le silence et la trahison…
Ces putes ont de grosses canines !

[CUIZINIER]
Sors les chaînes en platines et le c-walk sur la piste de danse
ou reste dans le fond de la pièce qu'on se demande ce que tu manigance
Et de quoi tu t'alimentes
Cette odeur est enivrante
Non rétissantes sont les sœurs bouillantes pour une partie de jambes en l'air
Rends service fais passer le spliff de chronic la bouteille de sancerre

[HI-TEKK]
Gin & jus ,craquelures & guns, tu vises les stups la tune & l'herbe
Pompes mon style sale pute mais crèves ;manges ton cul ça tue les nerfs
Ça t'constipe avoues qu'c'est chiant plan chiasse.

Refain

[TEKILATEX]
tête haute, coeur léger
l'air chaud, heure d'été
j'ai trop l'air d'être electro, c'est souhaité
rétro projecteur
l'amateur s'aventure
dans des discours scolaires
l'air trop protecteur
si tu as quelque chose à dire
mais que ça n'intéresse personne alors tais toi
les mcs qui n'ont pas compris l'utilité du style
ne m'impressionnent même pas
ils me font sourire avec leurs belles phrases
ils aimeraient bien réfléchir a la place de leurs auditeurs
mais leur manque de profondeur les rend étroits
et l'absence de charisme dans leur flow ne les aide pas n'est-ce pas?

[CUIZINIER]
Gin, jus et filles de joie
Flingues, joints et bandanas
Je vais te défroquer sois pas choquée
M'introduire dans ton cul
comme la coke qu'on dissimule pour suge night

[HI-TEKK]
T'as un steak à la place de la langue ;
t'es un rejet d' greffe, un fond d'cuvette,
tu stockes ton shit dans une putain d'cave pleine de mort aux rats ,
ça mène au meurtre hélas les larves se désolent déjà de l'âge,
traînent en club & dansent mal,
toutes les chaînes en or brillent…

[TIDO BERMAN]
Tonyo ancien gigolo le week-end, baise madame Y une salope,
il se fait chambrer par les p'tits du coin,
est toujours au courant des derniers potins
connaissant le vice par coeur il s'invente souvent des histoires palpitantes,
pour animer son existence, camoufler ses défaillances.

[SAPHIR]
La serpette , ils jouent, mais guette ces rats…
Nachav' si tu veux ap' les petzerav'

[NIKKFURIE]
Leur caisse : liav la, leur bière pillave pas,
les flics à mes basques… Leur mère…

[SAPHIR]
Kerav la !

[NIKKFURIE]
Tu veux que je kerdave comme après avoir pichtav sans criav ?

[SAPHIR]
Moucav' , t'es en cavale à cause d'une poucav' :
doublage, la flicaille t'avale et te courav'.

Refrain


Bouche à oreille top

[TIDO BERMAN]
N'oublie pas ton suppositoire avant de te coucher mange une orange,
tu pourrais l'a pelée en haut d'une montagne russe avec ta maman,
je détecte en toi une crainte de te voir froisser,
je la justifie tout de suite aucun problème,
les huîtres de ton espèce je les ouvre en deux-deux.

[HI-TEKK]
Mauvais lieutenant plus bad qu' harvey keitel,
cocktail giclant ça pue grave des aisselles ,
essence grasse et diesel captivant captant allant d'antennes en paraboles,
c'est l'armée des 12,
nique les larves et les ploucs capitulant d'abord.

[TIDO BERMAN]
Des gens viennent et se servent,
avant la douche tu n'auras plus ta viet-ser',
pour te sécher ;
les nuls se désintègrent ou se transforment en fossiles, l
es pendules à l'heure du prochain fuseau horaire,
l'incorruptible rend les mc véner' dociles.

[HI-TEKK]
Tes acolytes agonisent face aux jets de la comatec,
sur les quais des clodos comataient gare aux jets d'lacrymo,
saloperies d'panoplies,j'associe la folie,la phobie cannonique,
alarmiste une inscription anonyme au marqueur sur les pubs dans l'métro ;
amovible anodine est leur présence cathodique.

[TIDO BERMAN]
J'aime les poêmes que j'écris la nuit tard,
la fraîcheur du frozen dans mon verre,
les mégots de oinje sur le cendar,
règnent en maître la main sur la machine
dans ma chambre un peintre est devant sa fresque
il l'a contemple et ne s'en contente point.

[HI-TEKK]
Mon rap c'est d'la pure adrénaline,
arrêtes la tise la créatine ;
pas d'athlétisme allez l'ami !
Cavale a ièp et speed un peu !

[NIKKFURIE]
La, la , la Caution et T,T,C : L'Armée des 12 ,
c'que tu vas aimer, écouter et copier !
T'es pas mon coéquipier, électrifiée ,
décriée et fliquée…L'atmosphère de chez moi,
Vérifiez vous verrez , c'est risqué !
Ma,ma,manifestement autiste devant Moët ou Oasis.
Paraît que c'est Lionel ou le racisme,
Le Koweït ou bien l'Asie : Cainri Obèse démocratie !
A la boucherie chevaline, paraît qu' ABBA , ça a vendu grave ?!?!
Nan ! Là-bas ça vend du cheval ! Kela tabasse avec les charlets !
Un désert clandestin, mon destin m'emmène là ou le train dessert .
Un de ces médecins s'aide de ça pour toucher des seins !
Dans une caisse de luxe, ou une caisse de pauvre type sans Traveller checks,
J'suis l'ovni , j'entame le set , pour mes convives de Noisy-Le-Sec.

[TEKILATEX]
les micros ouverts sont des séances de dégustation
le mc qui peut me tester est un poisson croustillant
mes écrits traitent avec élégance de mes frustrations
parfois ma bouche ne produit que des sales sons tous stridents
mais c'est pas grave, la vie continue, aimons nous vivants
dans cette cellule au noyau obscur et au contour brillant
mes problèmes sont tour a tour si grands et si petits quand j'y pense
le futur est un miroir tourné vers un ciel éblouissant
je positive et relativise mon négativisme constant
je rigole, et fait flamber mon manque de confiance dans l'alcool fort
j'ai le droit je ne suis pas sous aspirine,
je fais le pas et me noie dans la piscine
de ses draps même si je ne la connais même pas

[CUIZINIER]
Dis moi la vérité je t'insupporte
Balance balance moi tout dans la gueule
Un effort je n'en demande pas plus
La télépathie m'aiderait mais je ne connais pas le truc
Explique le doute me pique m'irrite
s'agrippe se fixe sévit et me laisses stressé
Achêve moi sans pitié blesse
L'homme prosterné
Ne joue pas les concernées cesse comédienne
je ne suis pas né d'hier
Ok je ferai tout pour toi
Tu veux que je sois
Chanteur de gospel donneur de sang, politicien, opticien,
je serais plus lucide moins naïf, plus utile on s'aime tous par intérêt


Encre sanguine top

[TEKILATEX]
plus mon coeur se blesse et plus mes cahiers se remplissent
mes déceptions ma tristesse me forcent a rester productifs
si je demeure sans rien faire et que l'ennui m'envahit
mes soucis enfouis ressurgissent et c'est l'enfer dans ma vie
mes métaphores m'aident a formuler mes désaccords
exorciser mes peines jusqu'à ce que leur goût amer s'évapore

[HI-TEKK]
Simple et humble, je m'applique à faire mon taf.
Pris dans le faisceau d'une torche électrique strictement sélective.
mes yeux de cobalt analyse tout en enregistrant le piquant de ma réalité,
mes pensées représentent un large spectre de fréquence,
un geste de défense avec un zest de décence.

[CUIZINIER]
J'entretiens ce journal, je me sens l'âme d'un poète
Souhaite me souvenir
Déchire, jette les feuilles vise la poubelle
L'encre coule et les larmes sèchent
Dégressif est le taux " confiance " mais j'ai besoin de la plénitude de la feuille blanche
Apaise moi, délivre moi, plus j'écris et plus j'oublie.

[TIDO BERMAN]
Après l'écoute de cette chanson, ils penseront à se reconvertir.
L'autosatisfaction : un truc à s'abrutir à la longue,
ils veulent ma tête en trophée, vise un peu ça ,
que j'ai l'air catastrophé comme un foot-baller qui loupe son penalty.
Le cercle dans lequel tu rentres,
le couvercle que tu tentes d'ouvrir te mèneras à ta perte,
quand je passe à la banque, il faut que je gère,
car ils veulent que je jarte, sous un ciel d'ancre,
je grave les lignes de mes mains car la puissance y est.

Refain
Je signe et saigne de mon écriture sanguinaire et sale,
dessines un horizon et chante un paysage ,
on en discute en rythme avec nos vies et nos visions,
visuellement percutant côté perso c' est l'exutoire.

[SAPHIR]
Le R.A.P. , ma thérapie, quand je suis éreinté,
les nerfs à vif, l'été ou quand l'hiver arrive en terrain neutre,
dans ce labyrinthe hyper avide, tu perds ta vie ,
on lève notre verre à l'autre.
Les raids s'emmèlent de l'air , jusqu'à l'aube.
Pourquoi as - tu le sourire aux lèvres ?
Narvallo, c'est la skunk, le sais tu collègue ?

[TIDO BERMAN]
Des lucioles scintillent à 9heures, y'a des bestioles à 3heures,
tidonirique ,en tout honneur, aux merdes, je ne rêve plus.
La boss du matheux, les équations je résous sur le sampleur,
la plume manipule " midi program center ", au mic : canicule !
Berman fat tilter,
je fais un récapitulatif ,sans greffier, une voix off
devant des publics se méfiant car tout est excessif...

[TEKILATEX]
l'écriture est un refuge, le papier est un bouclier
je clame mes peurs les yeux fermés pour me permettre d'oublier
la routine se dessine sur le carrelage de la cuisine
je reproduis ses formes sur les lettres que j'imprime
la déprime me nourrit du samedi au vendredi
elle me fournit l'énergie pour chanter le ventre vide

[NIKKFURIE]
Musique hectoplasmique, usine de stress et de lapsus,
Pulsations se traduisant en une multitude de mesures.
De l'Atlas , étant natif, mon taf ? Hibernatus !
Un Pad…Vide et nature anabolisant mes haines !
D'inhumaines diluviennes pluies me viennent…M' illuminent, en effet.
Irascible : un principe intrinsèque auquel je me suis fait.

Refain

[CUIZINIER]
Il ne s'agit que de relaxation
Je suis qui me plait envie de faire de ma vie la musique
Le plaisir est à son paroxysme et ça aussi ça à sa part
Insouciants on perd son temps
Inconscients on écrit des kilomètres de textes,
nos cerveaux prennent du poids se musclent et soignent nos traumatismes
La paix se gagne

[SAPHIR]
Un avenir carnassier, que tu sois à Carcassonne ou à 2 pas de Nation…
Tes amis, dans le parc, assomment la tise et le shit ,
te parlent d'action, de baiser, de chattes.
Micro à lunette , à l'aise , je te shoote, Paris m'a vu naître,
je m'enlise à l'ouest de tout. Marre…
Et le whisky-coca quand , y a plus d'herbe.

[NIKKFURIE]
Mon univers mûrissant sur un son nuisible aux ministres…
Avec minutie, j'initie l'iris à l'illicite en scène.
Ensuite, c'est l'ennui : membre ambigu en ruine,
De Cambrone à Pontoise et d'Ambroise à Antoine,
Des 103 aux enceintes , du sampler au 105,
Du pantone au cambouis…
Mes tissus aiment illustrer l'invincible insomnie en cernes…

[HI-TEKK]
Saigne mon encre sanguinaire
ou s'ancre tant de viscères
de cancres sans système nerveux,
je nage entre les syllabes depuis six ans
j'hiberne avec ou sans citerne,
mes nerfs sensibles à l'antithèse
retranscrivent mes textes en sons stridents
je reste pensif c'est l'herbe.

Refrain


Delirium 84 top

[NIKKFURIE]
Hein, voilà une petite histoire à raconter
à propos de 6 personnages que tu connais si bien.
Désolé Jack, c'est historique…
Saphir ,TTC, La Caution !

[HI-TEKK]
Ta meuf est plate, elle n'a pas d' seins :
ce n'est pas du bubble-gum
Il lui faut du silicone ,
si elle veut plaire à touts tes potes.

[CUIZINIER]
Les situations s'enchaînent et s'emmêlent
entre elles s'entraident
Sans cesse il faut les tenir en laisse

[SAPHIR]
Mon pote , dans le bec, est plein de skunk…
Un putain de bol d'air, passe moi le skeud.
Putain , par le " colback " , les keufs te gaulent…
Merde , ma Simca, j'espere qu'elle roule !

[TEKILATEX]
3h du mat la tête dans le pâté,
j'ai constaté que mes baskets sont sales,
c'est mon année je vais rapper mon rap,
pour les wacks l'addition sera salée

[TIDO BERMAN]
pousse ta sono, fait vibrer les murs, eclate les vitres,
ramène toutes tes goes et même ramène tous tes gars
c'est trop frais car elles se touchent déjà,
dans mon ascenseur en montant chez moi

Refain:
Je ne viens pas des USA, j'ai capté le message,
J'ai rappé toutes mes tripes…C'est pour ça qu'mon pull est sale !
J'ai écrit mes hiéroglyphes , atteint l'hégémonie,
Je revêt mon habit de maître de cérémonie.

[NIKKFURIE]
Un essai convaincant, mon garçon, menaçons les franc-massons,
Donc restons combattant, en action, oublions la compassion !
Juste,juste devant le mic'…
Et quand on est devant le mic', on rock le mic' !

[HI-TEKK]
Sous tes apparences de barbie pudique,
tu as fait une overdose de barbituriques.
Dis moi si tout ça te fait craquer du slip ?
Crache ta salive stupide,t'as la barbe à Derrick…

[CUIZINIER]
Parsemez mon chemin de pétales de roses [biatches]
Portez moi de vos mains dans mon vaste trône [pillage]
Ta chatte a mal c'est normal je suis passé dessus
Ca gratte un max normal j'ai la bite tordue

[SAPHIR]
La nostalgie, l'huile et le break…
Y a pas d'os, t'as le jus pour fuir la BAC.
T'as besoin d'antalgiques… File là-bas.
Je suis dans l'Antarctique en jean " black-black ".

[NIKKFURIE]
J' suis un pessimiste, visionnaire ,
gréviste, un rmiste , pas millionnaire, j'précise !
Je plébiscite vos applaudissements,
afin de déprécier mon appauvrissement.

[TIDO BERMAN]
c'est le délirium, delirium,
c'est le délirium, délirium
oui elles se touchent car elles sont dans le move,
l'Armée des 12 qu'est-ce que ça groove....

Refain

[HI-TEKK]
T'es comme une call-girl ou un gogo-dancer,
c'est l'pogo dans l'club, tu vois l'topo ma schneck.
Super-pourisseur de vie :
une gerbe ou les 12 te plient ?

[CUIZINIER]
J'ai pris une chicken box
Afin que moi et mes potes prenions des forces
On a cassé des portes
Et on repartis en porsche

[NIKKFURIE]
Mes baskets viennent de tomber d'un semi-remorque !
Yeah Nikk' , tu fonce-dé comme une vodka smirnoff !
Normal ! J' suis le sexy copilote !
On l'appelle " LL Cool N " même s' il a la haine !

[TIDO BERMAN]
c'est mille euros si tu les prends par dix,
demande ta pointure t'arriveras à une terre promise,
on brûle des spots ameute des foules,
juste du pur kif, c'est c' qui me galvanise....

[TEKILATEX]
j'ai des frissons quand sonne le téléphone
l'émission sur la télé résonne
j'allume une cigarette et m'étonne
de me sentir bien dans mes weston

[ENSEMBLE]
C'est une équipe supersonique,
aventuriers phonographiques, technologie,
innovations au service d'un avenir pratique.


Ils m'observent top

[HI-TEKK]
Applaudis en ricanant c'est hilarant : Hillary Clinton !
Enchaîne un uppercut & pille la banque… Cicatrise pile-poil.
Sur scène, un super truc, c'est si navrant si la tise m'y mène.
Utilise un viseur & vise la jambe en criant " corn flaques " !

[TIDO BERMAN]
Je l'observe quand il croise mon regard lubrique et cerné ;
il se prosterne, des inconnus parlent,
ça me fait sourire…Des cascadeurs ?
Des fois, je les raconte à mes frères et puis ça les enchantent,
ils se transforment en super cailles, experts dans l'art du découpage.

[CUIZINIER]
Mais c'est du pipo !
Des mythos, putes, qui jouent de la flûte,
de si beaux spécimens rechargeables, ils ne s'arrêtent plus,
des semaines ils bavardent et crachent leurs venins de pédés.
Personne ne peut nous toucher, faites ce que l'on fait…
Sachez que nos paroles vont tacher, hacher certaines cervelles.

[TEKILATEX]
Ils me cherchent !

[HI-TEKK]
File vite en H.P, accède aux cachets de prozac,
" ça s' propage " disent-ils en murmures.
Six styles en salle pleine de propane, ,
j'passe aux armes, ça allège mon malaise
en gros plan c'est pôle position : scission de fictions ,
c'est si chiant distant de mon existence décisive,
mon silence est hybride mystique….

[SAPHIR]
Le cœur d'un cellulaire bat , c'est l'appel des euros ;
les chiffres et les lettres , gars, ont le 1er rôle.
Ambiance des nœuds comme pour 100 millions, Noisy-Le-Sec ,
un cendrier, t'as mieux ou ça te semble mignon.
Saphir, un sang mêlé , mon vieux, à la recherche de sa cendrillon.
Dur d'être apprécié sans briller, surtout dans ce milieu,
un prix élevé , est ce l'embryon de la fortune ?
Crie et vit , c'est le nom de ma rue…L'effort paie.

[TEKILATEX]
Ils m'observent !

[SAPHIR]
Leur cannibalisme est monétaire,
candidat libre, j'expose mes termes,
ils vendent l'adrénaline, mon monde est terne,
ils pensent qu'on glande l'après-midi ,hiver-été,
le sens du plan , dur de comprendre après minuit
et 10 verres de whisky.

[NIKKFURIE]
On m'as mis dos au mur pour que je coopère !
Avoue que c'est sordide qu'ils me coordinent avec le notaire !
Le fisc et l'auteur d'une colonie, qui vocifère des propos austères,
Font nos horoscopes sur nos automobiles…
De Cordoue jusqu'à Poitiers…ça parle mortel !
J'suis Arabe des 2 moitiés, j'emmerde Charles Martel !
Mon Akaï S2800 est un sorcier
qui me sortira du quai des orfèvres, en continu et sans offset !
Indigène d'un autre continent , au-dessus du Tropique du Cancer…
M'abritant, m'abreuvant de leurs abricots
afin d'pouvoir me casser un jour vers le tropique du Capricorne.

[TEKILATEX]
Lorsque la nuit tombe un vrai mac s'assure toujours qu'il est bien habillé
dans les rues sombres des putes blondes murmurent l'amour pour le prix d'un billet
le long des boulevards bordés de palmiers, on aperçoit des égouts s'échapper la fumée
des idées si froides que sur les pare brises des cadillacs s'accumule la buée
ça sent le cigare, et le cuir des clubs sordides, imagine la virée
accompagné de pures bombes, un vrai mac s'assure toujours qu'il est bien entouré.

[HI-TEKK]
Allez tek, jette cette pin-up, kleenex nickel,
dans son slip c'est la piscine… Du piment ?
Six ans de bilans débiles ,de fil en aiguille,
elle pisse en baisant ,peignant des panneaux de psychopathie l'aidant…
C'est planant :
elle se nique en léchant des salopes…

[NIKKFURIE]
Empresse toi ! Ingurgites notre bière bio,
puis regardes moi d'un œil myope en kiosque.
Gardes donc le cierge chaud…Mieux…Met donc Miossec en fiole !
Opiniâtre comme Colina, tu es le copycat de ton idole…
Excommunié , tu auditionnes dans un mauvais rad de scopitones !

[TEKILATEX]
Les insectes...

[TIDO BERMAN]
Seul dans cette immense pièce où parfois les dimensions se réduisent,
mes verres s'éclaircissent, dans le noir je vois des grands espaces,
je me tape des barres de rire je me casse le bide,
mes idées se multiplient, passer dans mes filtres,
voilà ce que ça donne, la sauce se solidifie,
j'exprime son volume en hectolitre,
dans la fraîcheur de l'écume des matin les bruits s'amplifient...

[NIKKFURIE]
Détecte des détériorations, mec , dis qu' j'te terrorise !
Débecte tes pairs, ton pectoral saute d'un jet d' météorite.
J' déteste tes Mackies qu'ont des lacunes, mon pote Hakim les immacule,
Au contact de mon ton-car, dûment compact, c'est ton compte à rebours…

[CUIZINIER]
Savoure ma pourriture avec amour même si t'as pas l'habitude,
C'est de la bonne nourriture donc accoure la jalousie.

[TEKILATEX]
... attirés par la lumière !

[TEKILATEX]
on s'isole jusqu'à l'aube,
[en fumant des gros joints d'afghan]
on ignore tous la cause,
[en tisant des packs de 16]
on s'isole jusqu'à l'aube,
[ce sentiment de laisser-aller]
on ignore tous la cause.
[gentiment défénestré]


Un séducteur de trop dans la crack zone top

[SAPHIR]
C'est le séducteur qui te fait du tort, et ces nuls pleurent !
Ils veulent ma tête, que nos cellules crèvent, par leurs plaies,
crie à l'aide…Colmater, avoir la prime auprès du maître tôt le matin…

[CUIZINIER]
Il est sept heures sors de la boîte de nuit en costard armani
Avec cette pute de si gros seins qu'elle avait un double cul
on a sympathisé Direction la Mercedes pour un plan baise improvisé
Profiter est le but Défoncer son cul

[HI-TEKK]
Ses fesses me plaisent mais qu'est-ce qu'elle est laide !
On dirait qu'elle porte un masque en peau d' visage,
c'est sûrement une crackhead !
Quand elle me parle elle perd sa mâchoire inférieure…
L' éclairage du club m'a sûrement berné.

[NIKKFURIE]
Dans mon SL de chez Mercedes,
je tej' les fesses de ce sexe faible du siège.
Depuis que les Estevez me cherchent : enfer…
Les adultères m'ont ken' ! J'arrive à l'est d'Auxerre,
j'm'enferme dans ma benz , j'observe l'herbe et l'ciel,
J'écoute Mercyless, mais merde ,
j'aperçois une verte et fière silhouette !

[TEKILATEX]
mais qu'es-ce que c'est que ce mec au milieu de la route déguisé en haricot
il porte un survèt en peau d'abricot je crois qu'il ressemble a Darry Cowl
il s'approche de la voiture d'un pas mal assuré
me tend un joint a la peau de banane usée et me propose de l'allumer

[TIDO BERMAN]
allez casse toi, j'accélère il s'accroche à la caisse mais barre oit,
je freine et le kène vieux keum, au téléphone Alexia,
jumelle d'olga une créature plantureuse,
je la rejoins elle a l'air anxieuse

[SAPHIR]
Tiens, prends un mentos, tu pues du bec !
J'prends ma moto, des tulipes vertes…
T'en vas pas, merde, le public m'aime !
120 ans de haine, qu'est ce que t'es belle !
Une saint Valentin, jamais sans Balantines,
un instant de volonté lorsqu'un groupe s'emballe en face…

[CUIZINIER]
Hum c'est mal Ils sont vraiment dégeulasses
de la bave dégouline de leur face,
flasque Horrible image, me casse
Oublie la tass cette chienne me pousse dans les marches

[HI-TEKK]
Je l'attrape par les cheveux ,l'entraîne dans ma chute,
en s'agrippant dans une avalanche une pile de détritus
elle saisit un cordon ombilical,
cette pute à l'avance essayes de me pendre avec et c'est grave.

[NIKKFURIE]
Là , j'envoie à sa face un mollard de salive invalide…Infaillible !
Donc là le cordon elle lâche, affolant !
J'arrive à partir alarmé.
Elle n'a approximativement pas apprécié le coup du Mentos…
Pas plus que son ex-mec , accoudé au comptoir : Edgar Dos Santos.
Affaire conclue, même rompue, leur relation est son rêve,
il craque ,son pull, j'ondule, ma moto m'emmène à ma Benz…
J'repasse sur ce corps inanimé et fonce-dé de l'homme vert.
J' vais siffonner de l'essence près de l'Eglise de St Auxois Les Vignettes…

[TEKILATEX]
c'est alors que j'aperçois, le curé, jean françois et yvette
autour d'un barbecue entrain de faire cuire 133 épidermes
différents de gens innocents ramassés sur le bord de la route
des touristes, des enfants, des ninjas des rappeurs et des ploucs
tétanisé par le trio provincial de cannibales
je m'enfuis sur la trottinette de mon pote Archibald

[HI-TEKK]
Mes vêtements en lambeaux pendent collent à ma peau en m'enveloppant,
mon kangol vole en sautant,
j'applique mon masque en peau d' visage frais.
Sort ma tronçonneuse pour l'audimat c'est l'jackpot,
j'élimine cette vermine avec de la gomina
dégoulinant le long d'ma nuque en pondant un récital sur le catch.
Le haricot vert dégage une odeur tellement marginale
que c'est sûr que c'est d'la merde qu'il a mangé à midi.

[TEKILATEX]
de la merde aromatisée aux pépites de cancrelas
et à la cendre caramelisée saupoudrée d'anabolisants,
c'est dégueulasse mais pas autant que cette poche d'oeuf d'araignées
radioactives multicolore en train d'éclore sous mon aisselle !

[TIDO BERMAN]
si j'ingurgite des substances qui ira se plaindre au doyen de cette ville,
ces artères des prairies où l'on respire et tue l'inconscience,
extraordinaire sous l'effet du soleil un champ de maïs éclate en pop-corn,
avec mes potes on y a mis du sucre, tu préférais du sel ?


Helium liquide top

[HI-TEKK]
Sur les panneaux là-bas je guette,
à l'horizon je décrypte les inscriptions subversives supérieures,
pâles au napalm, ultérieur au panorama,
une erreur apocalyptique, une terreur caniculaire,
patibulaire des restes de braises et de cendres en suspend à perte de vue,
je me sers de mes sens et scrute l'arrêt d'autobus
des réminiscences d'hélium trouble ma vision,
c'est imminent dans l'atmosphère la mort danse avec la lune.
Des airs de déjà-vu m'obsèdent et je réalise qu'en fait,
il n'y a personne dans le périmètre et dans le district
ça semble vide et périlleux,un temps de repos
c'est sérieusement mérité mais les éléments se déchaînent.
Je consulte une carte où une spirale rectangulaire
représente le plan de cette ville désertique Sri-lankaise,
si j'encaisse dans le sternum,le plexus émet un signal électrique
stimulant les muscles artificiels de mon scaphandre et je résiste !
Alors ma gueule voilà le zonard critique,
cynique qui te crispe en buvant de la bonne bière !
C'est le salaud palpable à la barbe poussiéreuse, p
as de blah, blah, voilà que j'observe cette ville
sous un autre angle qui filtre la lumière des néons spectral
tel un prisme prestige ou insolence qui se plie
et se bride aux bribes de ma semence !

[TEKILATEX]
je sens l'aiguille qui rencontre ma veine et jubile
ma joie rencontre ma peine
et subtilement s'insinue dans mes sinus
une substance qui modifie ma respiration
l'hélium liquide nourrit chaque branche de mes poumons
et me permet d'ouvrir la bouche dans cette mégapole de goudron
qui me sert de chambre a gaz géante surplombée par un désert
où les germes épaississent l'atmosphère
le sérum fait son effet et mon torse se serre
mon coeur se tord et se presse
laissant échapper de mon oeil une goutte qui instantanément se sèche
je dois par tous les moyens m'échapper de cette ville amnésique
mais soudain je me souviens du chemin a emprunter
l'itinéraire se trace de lui-même sur le sol désertique
mon enveloppe se propulse, je survole les immeubles et les charpentes sales
puis les dunes d'amiante pale
ma mémoire voyage parmi les serpents de sable
ma douleur navigue a l'intérieur des vagues de couleur
mes émotions sont fluorescentes et presque aquatiques
le brouillard toxique se dissipe,
une éclaircie et l'air devient respirable
le rythme de mes pulsations m'indique que j'ai enfin atteint la civilisation
et cette onde chaude dans mon estomac
provoque un effet érotique dans lequel se noient
toutes les nymphes dont le regard croise mon aura...
j'éjacule, évacue un arc en ciel de jouissance perpétuelle
qui jaillit et perce le ciel vert azur...
une explosion d'amour, des rayons de lumière en forme d'étoile...
suis-je l'homme le plus heureux de la terre?
ou juste un corps ravagé par l'acide enfoui sous la poussière.


Cavale sans issue top

[NIKKFURIE]
En quelque sorte, j' suis mon propre produit scalaire.
Entre autre, je conduis le scanner.
Récemment , j'ai produit " Casper "
en morse et dans la langue de Shakespeare et de Fred Aster.
9.3., mon matricule, je désarticule ma clavicule
comme Mel Gibson dans l' arme fatale,
je caricature mes habitudes…
Mes habits tuent, Ricard et thunes…Pas d'amalgame !
Mon véhicule enterre Icare, en terre éparse,
nostalgique de Pierre Richard ! Hun, Hun !
J' m'évade, j'm'enfuis de tes rimes sales !

[CUIZINIER]
J'ai essayé de fuir cette pute mais je n'en avais pas le courage
pensant à l'entourage pendant trop de temps qui s'en bat les couilles de ma gueule
Je tremble aucune prise de risques
M'étrangle nerveusement
Etrange ?
Non !
Pour un schizo handicapé comme un triso
J'ai fuit les rails, fuit les médicaments cette balle
Je préfères me chier dessus,
continuer métro boulot dodo dessus on descends ce gin et jus

[HI-TEKK]
C'est le nouveau jeu télévisé à la mode ,
animé par des présentateurs, célébrités à la mords-moi le nœud,
ces pédés disaient que si je gagnais ce serai super et lucratif
ça me sortirai de toute cette merde
mais c' est de la baise est-ce la peine?
Respecter les règles en risquant sa peau,
faire péter les caisses en visant les flics, permettez l'esquive,
c'est le jeu la fuite est hard et sélective,
j'ai toute la ville à mes basques à mes trousses,
c'est grave j'ai l'énergie qui se vide à vitesse grand " V ",
la distance me tue ,je rallie toutes mes forces dès lors,
en un dernier effort j'ai couru jusqu'à sentir touts mes muscles brûler,
je ralentis en allant pire,
j'ai dans mes veines de l'acide sulfurique à la place du sang,
m'enflammant de l'intérieur c'est sulfureux.
Dire que ma salive acide se mélange à mon haleine est inutile,
mes gencives saignent, l'adrénaline se disperse,
mes sens restent en alerte mes jambes s'y prennent
dans un marécage de ciment tant pis je crève au milieu des jerricanes d'essence,
mais je m'immerge en " scred".Je n'ai rien de spécial
et vous vous êtes la merde en décomposition de ce monde.
Aucun de nous n'est unique surtout s'il est pitoyable
alors: fuis!

[TEKILATEX]
c'est le grand marathon de la vie mais je ne cours pas assez vite
et ce matin j'avais décidé de rester dans mon lit
et même si j'avais couru, en étant parti au bon moment
je me serais sûrement fait dépasser par les évènements
ils sont toujours derrière moi,
a me répéter qu'ils ne seront pas toujours derrière moi
jusqu'a la fin de leur vie
et mon linge sale me poursuit, mes problèmes me traquent
ma cervelle se braque, je craque et je m'enfuis
de la routine, de l'ennui
en courant seul dans la nuit
je cherche a m'en évader
je tente de m'en échapper
j'essaie de les éviter
mes responsabilités
constamment surveillé par un oiseau à la tête de sentinelle
je me sens si bête, je l'aime
et pourtant je m'enfuis d'elle
mes engagements auprès de mes proches m'étouffent
l'honnêteté c'est trop lourd à porter
quand on a le monde à ses trousses

[TIDO BERMAN]
c'est bienfait pour ta gueule...
desserre les noeuds dans ton ventre tes poils s' hérissent,
parachuté dans un film d' épouvante blessé tu te vautres,
ton corps se déshydrate tes pupilles se dilatent,
la paume de tes mains devient moite,
je suis pas si serein, je crains l'avenir,
j'écris et comprends ce que rappe,
bien qu'essayant d'optimiser je reste pessimiste,
nage en apesanteur, glisse et me fracture le crane
c'est compromis ils me rattrapent, j'accélère et mon réveil sonne
il est 5 heure du mat' en ce jour de février dans cette année bissextile....

[SAPHIR]
La surine, t'avales pour du tissu.
Avec la mort , une cavale sans issue :
pas moyen de nachav', du nord au sud.
Pourquoi tu pachav' ? Pour l'or on sue.
A l'horizon, le passage, alors on saute.
Ils autorisent le lynchage, alors on se sauve !
La corde au cou,
ils t'ont mis tes cauchemars, ma horde, debout !
pour éviter d'être aux chtars', tu cours beaucoup,
méfie toi des gros falches, au bord du gouffre,
Quand ta vision des choses nage, aux portes du doute…
Tu n'es qu'une fuite , t'arrêtes pas de pisser !
Cuite sur cuite, le bitume , tu finiras par tapisser.


Strictement inutile top

[TIDO BERMAN]
c'en ai fini de oit'
ça bavarde les faut uk on canarde,
les canailles et gaillards, tu croyais être fort ?
Monte sur le rapodrome, tu te fais cartonne,
ronge tes ongles dans cette hippodrome,
tes jokeys a cheval se vautrent,ta p'tite gueule de fiotte,
j'en ai rien à foutre, raconte ce que que tu veux,
t'es qu'une merde qui cherche à se faire écraser par une botte,
jeux de battle, exclu le fraggle, esquive l'imbécile enchainé à un iceberg,
une enclume à la cheville du bord j'te pousse,
c'est l'hippodermie pour lui, c'est glaciale,c'est l'antarctique,
et tes potes applaudissent... tes potes !!!

[GRAIN D'CAF]
Ton crew me pompe, tes gars me sucent…
L'ensemble ne dépasse pas la semelle de mes air pegasus !
J'ai un rap incontournable aux contours nobles…T'es inécoutable !
Collekt'or c'est le slogan , checheur d'or c'est le logo.
Dans 20 ans, prospère, si t'as encore le vinyl sous cello' !
T'as ché-cra sur nous , tu nous enterres,
D'main t'achèteras mon 1er skeud aux enchères.
Freud , explique leur que mon style est unique ,
mon stylo vaut une brique naturellement lubrique.

Refain:
Ce morceau est inutile , il ne sert strictement à rien…
Mais à quoi sert ce putain de morceau ?
Strictement à rien, strictement à rien !

[HI-TEKK]
Mes sauvages animaux sous cocaïne
t'expérimentent de façon commerciale jusqu'au rectum.
Ainsi ! Je reste expérimental jusqu'au pénis
pour les gens de ton espèce vivant le drame
d'une vie de " trav " lepéniste, c'est pénible.
Si tu jactes en mal pour ta propre pub
va donc voir ton " vlo " dans son jean rose de pute.
Allons si c'est la fête !
Encense donc ce vide !

[NIKKFURIE]
J'viens de là ou à l'ombre il fait 40° centigrade,
Et toi, tu veux m' donner chaud avec ton gentil rap ?!?!

[TEKILATEX]
j'suis pas un moulin à vent
je fous en l'air ta carrière
fallait réfléchir avant
ça t'aurai coûté moins cher
de courir a poil sur un stade
pendant un match de foot [pour attirer l'attention]
mais là tu te noies dans un lac de foutre
tellement je m'en branle de ton rap et de tes grognements horribles
bute un mc puis disparaît comme un bulletin de vote en floride
en parlant de toi je fais dans l'humanitaire, je te dépanne
mais j'ai pris l'habitude de répondre
avec attention aux lettres de mes fans.

Refain

[SAPHIR]
Dans mon keus, j'ai la meilleure arme, je te condamne !
D'un genre, ma tribu m'appelle tribunal !
Le ton monte dans le jeu, je m'attribue la médaille d'or,
le don de pondre des dangereuses rimes de Predator ,
allons bon…Les temps changent vite, à 1000 à l'heure.
Sans pitié et sympathie pour ton flow et tes sons pathétiques.
Ton canular est au top, tout le monde gobe…
T'inquiètes pas, tôt ou tard, nullard, une daube,
ça croundav' sur le globe !

[LOGAN]
C'est sans ton aide que je viens de boucler mon dernier bootleg,
Que mon son tourne sur mpeg, sans pour autant que je me sente flèg'.
Avec flegme, sur scène en vinyl ou en unplugged,
mon équipe monte en flèche pendant qu'on te lime ou que tu lèches !
Pas de merci , vie d'autarcie, artiste séparatiste ,
autonome sans gare-ci, limite marxiste.
24 sur 7 : capte le concept sous l' soum'.
T'étonnes pas si on déboule dans ton living-room et qu'on te goume…

Refain

[NIKKFURIE]
16 mesures de " Chicken Wings "… Elles ne sont pas " halal " !
Egorge les, écourte les , mes condoléances !
En gondole, toi et ton clavier rêvez d'être bons… Tu n'es qu'un thon…
Restaure donc ton rap rapidement !
En bas de chez Papi, j'eusse peine à croire,
que des duplicatas de nos papyrus les ont rendus fiers
d'asseoir une réput' basée sur du " Suckage ",
de vrais putes débutent… Navré, mais c'est vrai ! [Vrai]
On éduque certains, qui, ingrats, vont baver sur nos fresques…
Centre ville Noisy-Le-Sec… J'ai donné l'adresse !

[CUIZINIER]
Rien à foutre d'un scatophile qui pisse dans l'huile
Pauvre con sors la tête de ton con
Transsexuel la nuit mc de comptoir le jour
Tu crois impressionner mon crew
Cul du trou
J'ai vu ton disque à deux sous
Deux euros plus précisément soldés à la FNAC
Ils tentent de s'en séparer et tu jactes
Heureusement sancho pensa et la ferma
Ait un flow
Putain nympho laisse ma bite tranquille !
Dégage ta face avec tes featurings
Crève, beugle, pleure, gerbe, meurs, arrache ton cœur.

Refain


Néons et pierre précieuse top

[NIKKFURIE]
Je, je, je, je, J' pense à chez " oim "
et je pose ça sur papier Canson,
Même quand c'est crade comme cette connasse de Véronique Sanson,
Ce trou du cul de Michel Houelbeck ;
et quand les keufs t'appellent par ton nom,
balayent ton " teum-teum ", et que les huissiers s'arrêtent sur ton son.
Ils nous pensent faits pour la drogue, prêts pour un troc,
barrettes dans la poche, uranium dans la grotte !
Y a de la merde dans mes clopes et de l' or dans mes cernes !
Sans trop me mélanger…Y a pas de porc dans mes selles !
J'apparais donc pour mes rappeurs quasi-anonymes,
Et pour mes Zincs' aux judiciaire casier amovible !

[SAPHIR]
L'occident, le Beverly Hills de la planète,
mais les miettes sont rares,
ils te poussent à bout pour que ça pète
et que tu te transforme en bête sauvage !
Une tête de beuh pour détendre l'atmosphère.
Les schnikaveurs , en quête de queue,
ça dépends de ce que tu possède, c'est ça mon frère !
L'interet passe avant tout, planète N.L.S , plan Marshall sans L.S.D,
y a tant de massacres qui ne finissent pas, tant de mains sales,
initie toi, un temps passable,ils nous divisent.
L'ambition , mon ambassade ,elle, loue des vies,
bonne dentition dans le bassin : un loup des villes…

Refain:
Je sais ou est l' asphalte :
vers ma clairière , ma ville,
Je sais où est la rate…
J' crois bien, derrière la bile.
Je vais sans que tu m' rattrapes,
T'es encore dans les Startings
Néons et pierres précieuses :
Je sais ou est la maille !

[SAPHIR]
Tu te prends pour une reine,
t'es peut être la chef de ton clan…
Mais, pute, t'es qu'à la recherche de mon gland !
Saphir, c'est pas une recharge de bons plans,
c'est clair comme du pétrole,
rimes d'or au bic pas au Mont-Blanc.
On pelote l'air à chaque seconde mon grand !
Les chattes se grattent quand elles voient des costards.
Est-ce que les chèques seraient doubles si je serais en poster ?
Les fans craquent, elles ne pensent qu'aux stars qui disent merde aux roubles…
Elles veulent des livres sterling ! Un round, ça ne fait pas l'histoire,
Vermine d'un jour… Tu pensais être " disquette Mister " ?

Refain

[SAPHIR]
Bienvenue dans l'ambiance " à tombeau ouvert ". Entends tu les ambulances ?
As tu l'œil sur ton verre quand tu danses ? As tu les idées en place quand tu penses ?
Ce joint millésimé , tu tasses, de l'endurance ?
T'en as pas eue assez. Ca c'est quand tu te rend…
Sûr de toi ? Alors pourquoi tu trembles ?
Il faut que tes cervicales se brisent sur ce son !

[BUCK 65]
(...)

Refain

[HI-TEKK]
Une vente à perte, une pente aride graisseuse
où je glisse vers le vide en criant mes yeux se plissent
ma cage thoracique est prise de spasmes
mon esprit " split " entre le spleen et le vide,
sueurs glaciales et vertiges,
un " spliff " de taille grasse excessive me nique le crâne…

Site créé et géré par Miles - Contact

accueil | albums | lyrics | goodies | liens
© mileskabal.free.fr - 2017
Valid XHTML 1.0 Strict